DX KOREA LOGO

DX KOREA

9-13 SEPTEMBRE 2020

DX KOREA LOGO

La 4e édition du salon DX Korea (Defense Expo Korea) se tiendra du 9 au 13 septembre 2020 au KINTEX (Korea International Exhibition Center), à Séoul.

P&C International a officiellement été mandaté par les organisateurs de DX Korea pour y coordonner la présence des entreprises françaises.

Rendez-vous à Séoul en 2020 !


DOCUMENTS A TELECHARGER :

CHIFFRES CLÉS 2018

0
exposants issus de 30 pays
0
visiteurs professionels
0
visiteurs
0
VIPs venus de 31 pays
0
ministres et secrétaires d'état
0
acheteurs internationaux
0
m2 de surface d'exposition

POURQUOI EXPOSER ?

En novembre 2015, lors d'une visite d'Etat, le Président de la République M. François Hollande et la Présidente de la République de Corée, Mme Park Geun-hye, avaient adopté un plan d’action pour renforcer le partenariat global franco-coréen durant ce XXIe siècle. La France et la Corée entendaient-là renforcer leurs coopérations futures dans le domaine des industries de défense. De même, les agences d’armement des deux pays s'engageaient à examiner les nouveaux projets susceptibles d’être lancés conjointement.

Six mois après, intervenait la signature d’un important contrat entre Airbus Helicopters et Korea Aerospace Industries (KAI) portant sur le développement et la production d’une nouvelle génération d’hélicoptères légers civils et militaires, pour un volume estimé à plus de trois cents aéronefs (et un montant de 1,5 milliard d’euros pour Airbus Helicopters). Les appareils militaires répondraient aux besoins des forces armées coréennes et les hélicoptères civils seraient destinés au marché civil et parapublic coréen.

Rappelons que Airbus Helicopters avait déjà démontré son savoir-faire en Corée du Sud à travers le programme d’hélicoptères de transport militaire « Surion », développé avec KAI à partir de 2005.

Par ailleurs l’UE et la Corée du Sud ont également conclu en mai 2014 un accord cadre de participation aux opérations de gestion de crise (Framework Participation Agreement) entré en vigueur en décembre 2016 et qui ouvre de nouvelles perspectives de coopération dans le domaine de la sécurité, facilitant notamment la participation de troupes sud-coréennes à des missions de PSDC. La Corée du Sud a notamment participé à l’opération EUNAVFOR ATALANTE au large des côtes somaliennes.

L'année 2018 a été placée sous le signe du dialogue : les dirigeants sud et nord-coréens se sont rencontrés à trois reprises en moins de 6 mois, ce qui est sans précédent et pour la première fois de leur histoire, Etats-Unis et Corée du Nord ont également organisé un sommet. Il est donc probable qu'à moyen terme, les cartes soient rebattues à l'échelle de toute la péninsule. Certes, la Corée du Sud est encore fortement dépendante des États-Unis en matière de Défense, mais il n'est pas inenvisageable de penser qu'elle tende à prendre une certaine indépendance dans les années à venir.

 

KINTEX, SEOUL